Bivouac sur la montagne de la Lanche

Publié le 27 septembre 2018

9-10 juin 2018. Après plusieurs semaines d'épisodes orageux lors de ce printemps 2018, nous avions décidé avec l'ami Jean-Christophe (rencontré lors de ma sortie au Lac Long) de partir pour le premier bivouac de la saison. En observant les prévisions météo les jours précédents, le temps semblait incertain sur une partie des Alpes, mais stable sur le massif des Bauges.

Arrivés au départ de la rando en milieu d'après-midi, à une altitude d'environ 900m, nous prenons donc la direction de notre objectif du jour: la montagne de la Lanche (~1970m), en contrebas de la pointe des Arlicots. Après une première partie d'ascension dans la forêt pour se chauffer les jambes, puis un peu de répit au niveau des alpages, la dernière partie consiste à gravir la crête montant au sommet de la montagne de la Lanche. Une pente herbeuse et glissante de plus en plus abrupte dont j'arrive finalement à bout, complétement rincé, après de nombreuses pauses, qui me permettent tout de même de profiter du panorama magnifique sur les massifs alentours.

Le temps de reprendre mes esprits, le soleil se couche déjà, et je n'ai pas encore sorti l'appareil photo. De toute manière les couleurs ne sont pas vraiment là, je réalise tout de même quelques vues du crépuscules, avant d'aller me coucher pour reprendre des forces en attendant la nuit et ses étoiles.

Quelques heures de sommeil plus tard, les étoiles sont bien levées ! J'en profite pour immortaliser ce spectacle au dessus des sommets très graphiques des Bauges...

Les points de vues sont assez limités à cause de la pollution lumineuse des villes alentours, et aussi du trafic aérien. Après quelques clichés, je retourne finir ma nuit pour être en forme aux aurores le lendemain. Une nuit d'ailleurs très agréable, l'herbe du replat où nous sommes installés faisant office de matelas bien confortable !

C'est donc bien reposé que je sors de la tente à l'aube pour profiter de quelques couleurs discrètes pour immortaliser les Bauges qui se réveillent...

Finalement, il est temps d'entreprendre la descente. Après quelques glissades sur la crête herbeuse, puis dans la forêt, j'arrive enfin à la voiture en ne sentant plus mes jambes ! J'aurais bien souffert physiquement pour cette première sortie de l'année, mais heureusement la découverte de ce magnifique panorama sur les Bauges en valait vraiment la peine !

En savoir plus

Quelques liens utiles pour finir:

A bientôt pour un nouvel article !

Partagez l'article

Facebook Twitter